• Cassis: Les Zippoventilés ont triomphé dans Lux Æterna

    Un vrai triomphe, dimanche dernier à l'église Saint-Michel, pour le chœur des Zippoventilés créé en 2013 par Benoît Dumon. Une formation, certes encore jeune, mais déjà pleine d'accomplissements et plus encore de promesses qui, tout en ayant fait de la musique baroque son terrain de prédilection, n'hésite pas à explorer ponctuellement la fin de la Renaissance, le Moyen Âge et la musique française de la première moitié du XXe siècle.

    Cassis: Les Zippoventilés ont triomphé dans Lux Æterna

    Beau succès dimanche dernier pour le chœur des Zippoventilés. /Photo C.R.

    Dimanche donc, avec le concert Lux Æterna et Marc-Antoine Charpentier, les Zippoventilés étaient en plein dans leur domaine d'élection avec un programme conçu en crescendo qui a superbement servi quelques-unes des œuvres parmi les plus mystiques du grand compositeur: le Stabat Mater pour les religieuses, les trois premières Méditations pour le temps de carême, le Tristis est anima mea, pour finir avec la grandiose messe de Requiem à quatre voix et basse continue qui concentre tout le génie du compositeur, expressif et spirituel, élégant et démonstratif, subtil et lyrique, sombre et lumineux, simple et virtuose, français et italien.

    Succès complet pour les choristes, les solistes (Benoît Dumon - haute-contre, Lisa Magrini et Bénédicte Pereira - sopranos, Arnaud Hervé - ténor, Jean-Bernard Arbeit - basse baryton) et les instrumentistes (Romane Kriger - viole de gambe, Alcibiade Minel - orgue positif et Jean-Michel Robert - théorbe) qui ont bien mérité la formidable ovation d'un public comblé.

    C.R.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :