• Cassis: Les peintres du Péano ouvrent les portes du musée sur l'été

    Après la présentation au printemps de la rétrospective "Louis Toncini, peintre de la couleur", le Musée municipal méditerranéen d'art et traditions populaires de Cassis s'ouvre sur l'été avec une exposition titrée "Quand les peintres du Péano se retrouvent à Cassis".

    À la façon du Café de Flore à Paris, Le Péano était à Marseille l'endroit des retrouvailles, des arts, de l'amitié, de la tolérance et du partage… L'établissement, un bistro, avait été ouvert par les Frères Péano à l'angle du cours d'Estienne d'Orves et de la rue Fortia, lors du comblement du canal de Rive-Neuve, entre 1923 et 1927. S'y retrouvaient les habitués et les habitants du quartier, des artistes et des journalistes: en effet, les Cahiers du Sud étaient alors au 10 quai du Canal, la Maison de la Culture au 68 rue Sainte, le Petit Provençal à la rue de la Darse, et le Petit Marseillais au coin de la rue Breteuil. Dans cette vie de bistro, plusieurs générations de peintres vont se côtoyer à partir des années 20 et jusque dans les années 60 lorsque la construction du parking aérien sur le cours d'Estienne d'Orves mit un terme à la belle aventure du Péano. Ainsi au temps de la guerre et de la reconstruction, on y croisait Pierre Ambrogiani, Antoine Serra, Arsène Sari, Antoine Ferrari, Hubert Aicardi, Antoine Gianelli, Jo Berto, Edgar Mélik, René Seyssaud, Auguste Chabaud, Louis Audibert, Cadenel, Canepa et tant d'autres. Dans le creuset du Péano, ils avaient toute liberté d'exprimer leur créativité artistique.

    Cassis: Les peintres du Péano ouvrent les portes du musée sur l'été

    Les Peintres du Péano se retrouvent au musée de Cassis pour l'été. /Photo C.R.

    "Pour l'événement, a souligné Danielle Milon, maire de Cassis, lors du vernissage de l'exposition samedi 25 juin, les œuvres de vingt-et-un de ces peintres qui firent rayonner avec chaleur et talent les lumières du Sud ont été rassemblées grâce à des prêteurs et collectionneurs privés, mais aussi grâce à la ville de Roquevaire qui, par l'intermédiaire de son maire, Yves Mesnard et de son adjoint Christian Olivier, a mis à notre disposition une partie de la collection Iorio, pour qu'enfin, les peintres du Péano se retrouvent à Cassis. Je tiens donc à saluer la présence aujourd'hui de Monique Ravel, adjointe au maire de Roquevaire, déléguée à la culture, ainsi que celles d'Élisabeth Nevchéhirlian et Catherine Ghisolfi, conseillères municipales de Roquevaire. Je vous invite donc à retrouver, à travers cette exposition haute en couleurs l'esprit d'une très belle époque de création artistique".

    "Ce lieu de rencontre des plus grands artistes marseillais, a permis l'éclosion d'une véritable école de peintres provençaux dont la notoriété a largement dépassé les limites de la Provence. On peut retenir, outre l'explosion de la lumière méditerranéenne, la violence des tons et leur harmonieuse juxtaposition", a notamment souligné le conservateur du musée, Jean-Claude Cayol.

    Claude RIVIÈRE

    LES ARTISTES EXPOSÉS
    José Astrié (1910-1996), Géoluc (1894-?), Edmond Astruc (1878-1977), Valère Bernard (1860-1936), Antoine Gianelli (1896-1983), Jean-Frédéric Canepa (1894-1981), François Diana (1903-1993), Léon Cadenel, (1903-1985), Louis Toncini (1907-2002), Jean Tognetti (1910-1987), Antoine Serra (1908-1995), Paul Allé (1932-), Pierre Marseille (1896-1976), Pierre Ambrogiani (1907-1985), Antoine Ferrari (1910-1995), Jean-Claude Quilici (1941-), Hubert Aicardi (1922-1991), Fernand Nègre (1899-1985), Jo Berto (1907-1978), René Seyssaud (1867-1952).

    Exposition Quand les peintres du Péano se retrouvent à Cassis. Au musée de Cassis jusqu'au 1er octobre, entrée libre pour les individuels. Groupes: se renseigner au Tel 04 42 18 36 78.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :