• Cassis: La commune a fêté dimanche 15 mai les 80 ans de son AOC

    Dimanche dernier, 15 mai 2016, Cassis avait mis les petits plats dans les grands pour la 3e édition de "Cassis fête son vin", héritière de l'ancienne Fête des vendanges créée il y a plus de 40 ans par Joseph Vivanti (le père de Danielle Milon) et le vigneron Jean-Jacques Bontoux. Une fête à la dimension particulière puisque le 15 mai 1936, 80 ans plus tôt jour pour jour, paraissait le décret de la création de l'appellation contrôlée Cassis, la plus ancienne de France avec châteauneuf-du-pape, montbazillac, arbois et tavel, les cinq appellations historiques du tout 1er décret.

    Cassis: La commune a fêté dimanche 15 mai les 80 ans de son AOCLa traditionnelle Danse de la souche sur le parvis de l'église a ravi l'assistance. /Photo C.R.

    La traditionnelle Danse de la souche sur le parvis de l'église a ravi l'assistance. /Photo C.R.

    Onze heures, le vin est béni, la messe des vignerons est dite et le temps splendide. Pleine à craquer, la nef de l'église retentit d'une vibrante Coupo Santo. Le père Michel Roucolle, le maire, Danielle Milon, Renaud Muselier, député européen et 1er vice-président de la Région, de nombreux élus et notables sortent sur le parvis. Sitôt enflammé par le maire, le bûcher de ceps est honoré de la Danse de la souche, superbement exécutée au son aigrelet du galoubet-tambourin par les danseurs des groupes Niado Carnousenco et Calendal, dont les évolutions ravissent l'assistance.

    Dégustation

     Les amateurs de cassis blanc ont soif et les vignerons ont du mal à suivre une énorme demande! /Photo C.R.

    Tous se retrouvent bientôt place Baragnon, car c'est l'heure si attendue de la dégustation. La foule est énorme… et assoiffée: Cassidens, touristes, grands amateurs ou professionnels du vin venus de France, d'Angleterre ou d'Italie… Sur les stands des douze domaines, les vignerons font face aux centaines de verres tendus pour recueillir quelques centilitres du précieux nectar né de leurs soins vigilants. Ils ont fort à faire pour répondre à la demande: les bouteilles défilent si vite que la glace peine à les rafraîchir! D'un groupe à l'autre, on discute typicité, fraîcheur, gras en bouche, acidité, minéralité, arômes de pierre à fusil, de fruits jaunes, de fleurs blanches, ou encore iodés… On compare les domaines, sans jamais se mettre d'accord, sauf sur un point, le millésime 2015 est à la hauteur de la réputation de l'AOC cassis!

    Claude RIVIÈRE


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :