• Cassis: Ce week-end, sous la pluie, les jardins étaient à l'honneur

    Pour sa 2e édition et en dépit d'une méchante bouderie de Dame Météo, Cassis au Jardin - une manifestation organisée par la ville de Cassis en partenariat avec les Poteries Ravel, la Jardinerie Truffaut, Radio Nostalgie, le Casino Barrière de Cassis et l'Office de tourisme - a fleuri dimanche et lundi le week-end de Pâques, en investissant la place Baragnon et le Jardin public de ses fleurs, de ses plantes vertes ou grasses, de ses objets de décoration.

    Cassis: Ce week-end, sous la pluie, les jardins étaient à l'honneur

    Malgré la pluie, la 2e édition de Cassis au Jardin a connu une fréquentation importante. /Photo C.R.

    L'idée, c'était d'offrir au public deux journées pour choisir et s'offrir plantes et fleurs, discuter jardinage, rempotage, économies d'eau avec des professionnels de l'horticulture, s'intéresser à la protection de l'environnement et aux économies d'eau, aux Calanques et au Parc National, gagner des poteries, humer des arômes délicieux et surprenants, sauver les palmiers, étudier les bienfaits du compost, oser les plantes médicinales, redécouvrir les épices, trouver son salon de jardin, sa déco, ses pots… En un mot, s'adonner aux joies du printemps revenu!

    Cassis: Ce week-end, sous la pluie, les jardins étaient à l'honneur

    Les étonnantes fleurs sculptées en pierre de Cassis signées Frédéric Lombardi. /Photo C.R.

    En inaugurant la manifestation dimanche matin, le maire, Danielle Milon, a tenu à remercier "tous ceux qui se sont impliqués dans cette manifestation, notamment nos partenaires, les exposants, les services des espaces verts et de la communication, l'Office de tourisme…". Et d'ajouter, s'adressant au public: "Vous avez devant vous deux jours, deux jours de bonheur au milieu des fleurs, pour initier les enfants au respect de l'environnement et profiter de toute cette beauté exposée qui se rajoute à celle de Cassis et du Parc National des Calanques dont Cassis est le cœur. Même s'il pleut, nous devons respecter ce que décide la nature et le soleil doit rester dans nos cœurs".

    Naviguant entre les gouttes, les visiteurs plutôt nombreux, ont pu faire des emplettes végétales ou décoratives, parfois fort lourdes, que de jeunes ambassadeurs munis de brouettes ont acheminé - avec le sourire malgré les premières gouttes - jusqu'à leurs véhicules ou leurs domiciles, s'ils n'étaient pas trop éloignés…

    La cérémonie d'inauguration s'est poursuivie avec la remise des prix du concours communal 2013 des maisons et balcons fleuris. "N'oubliez pas de venir retirer vos coupons pour le concours 2014", a insisté le maire avant de donner lecture du palmarès. Cassis au Jardin a trouvé son épilogue lundi soir avec le tirage de la tombola qui a permis aux élus du sort de gagner des poteries Ravel.

    LES PLUS BEAUX FLEURISSEMENTS RÉCOMPENSÉS

    Catégorie Maison avec jardin: 1er prix Marie-France Germain; 2e prix Simone Kenda; 3e prix Lucien Troia.

    Catégorie Terrasse, balcon ou fenêtre: 1er prix Christiane Roux-Paris; 2e prix Jean-Pierre Perone: 3e prix Christine Vincent (décédée) et Yolande Hospice.

    Catégorie Fleurissement collectif: 1er prix Thérèse Rey (Le Grand large); 2e prix Anne Buresi (Les Terres marines); 3e prix Bruno Lasserre (Résidence Bellevue).

    LES RAVAGEURS DES PALMIERS

    Précédant l'inauguration de Cassis au jardin, une réunion d'information sur les ravageurs des palmiers, animée par Jérôme Androdias, directeur de la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles de Paca) s'est tenue en mairie. Le conférencier a expliqué ce qu'étaient les ravageurs des palmiers, le papillon géant et le charançon rouge, de quels dégâts ils étaient responsables et l'importance pour les collectivités locales et les particuliers de détecter et d'éradiquer tous les foyers d'infection.

    Le public a ainsi pu découvrir ce qu'étaient ces insectes et leur mode de vie, les signes d'infestation: présence de trous sur les palmes qui se dessèchent prématurément, un développement anormal des palmes centrales, de galeries à la base des palmes, de sciure agglomérée et de suintements sur les stipes (troncs), une déformation et un dépérissement du palmier pour le papillon géant; encoches sur les palmes qui se désaxent du pinceau central, chute anormale de palmes vertes, présence de sciure ou de cocons et des galeries à la base des palmes, dessèchement et un affaissement des palmes centrales et la mort du palmier si le traitement n'est pas engagé en temps utile.

    Jérôme Androdias a passé en revue les moyens de lutte biologiques ou chimiques contre ces ravageurs. Les obligations légales aussi, notamment la déclaration obligatoire du charançon rouge en mairie et au SRAL (Service régional de l'Alimentation DRAAF-PACA).

    Renseignements: service des Espaces Verts de la ville de Cassis (tel 04 42 01 66 89) qui se rendra sur place pour les formalités et vous conseillera sur les moyens de lutte et les intervenants agréés.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :